Pokémon GO: Un recul deux mois après son lancement

Depuis quelque temps, le jeu Pokémon GO fait face à de nombreuses difficultés. Il voit de plus en plus son nombre de joueurs diminué. À ses débuts, il avait fait fureur auprès des internautes. Mais tel n’est plus le cas. Quelles sont les raisons de cette chute.

Une baisse évoquée par les journalistes

Suite à son lancement, Pokémon Go n’a cessé de faire fureur auprès des internautes. Depuis un certain moment, il y a une baisse de la frénésie, rapporte Bloomberg lundi. Il précise que le jeu phénomène connait un déclin avec une diminution croissante du nombre de ses gamers.

À la date du 21 juillet, il y avait une forte croissance avec 45 millions de personnes qui s’étaient lancées dans la course au Pokémon. Le 16 aout dernier, le nombre s’est réduit pour atteindre 30 millions de chasseurs. Bloomberg a pu avoir ses chiffres avec l’appui de certaines sociétés. Il s’agit d’Axiom Capital qui est une entreprise de conseil en investissement et les sociétés de veille sur smartphone Apptopia, SurveyMonkey et Sensor Tower.

Le monde médiatique n’a pas mis beaucoup de temps pour se prononcer sur cette baisse. Certains journalistes parlent de la « fin du jeu ». C’est le cas de Mike Elgan, journaliste américain chez eWeek, Forbes ou encore Computerworld. D’autres publient des messages plus ironiques comme David Bear, journaliste chez PRI qui écrit : «Vous vous rappelez de Pokémon GO? C’était connu, avant». Quant à la journaliste de Bloomberg Katia Dmitrieva, elle précise qu’il y a un dépassement du jeu Pokémon GO.

Pokémon GO: Un recul deux mois après son lancement

Toujours sur la liste des jeux les plus téléchargés

Ce recul enregistré est quelque chose de tout à fait normal, car cela s’inscrit dans la logique du cycle de vie normal d’un jeu gratuit. Par ailleurs, le chiffre de 30 millions de joueurs reste toujours énorme. Candy Crush Saga, au moment où sa cote de popularité avait atteint le summum, au début de l’année 2014 comptait 93 millions de joueurs quotidiens. Nonobstant le recul enregistré sur le nombre de ses joueurs, Pokemon GO occupe toujours une bonne place sur la liste des jeux les plus téléchargés.

Le président de la société de conseil japonaise Kantan, Serkan Toto précise que ce recul progressif n’a rien d’alarmant. Toujours selon lui, beaucoup de jeux enregistrent des baisses pour ce qui est de leur nombre de joueurs actifs, mais affichent des chiffres d’affaires qui connaissent des hausses. Il déplore aussi l’attitude de certains investisseurs qui ont du mal à maitriser le fonctionnement de l’industrie du jeu mobile. Il termine en précisant qu’il revenait à Niantic, le concepteur du jeu, d’adopter une stratégie qui lui permettra de retenir le nombre de joueurs qui reste, mais aussi les pousser à payer davantage.

Pokémon GO occupe la première place des téléchargements dans l’Hexagone

En France, le jeu Pokémon Go se porte bien. D’après App Annie, il se place au 4e rang sur App Store. Sur Google Play, il occupe toujours le premier rang en étant l’application la plus téléchargée. L’application se place au premier pour ce qui est des téléchargements dans 70 pays simultanément du fait de ses 130 millions de téléchargements en une fois. Après un mois d’existence, il a enregistré plus de 200 millions de dollars de revenus en dépit de sa gratuité. Il a également obtenu 1,6 million de dollars de revenus quotidiens aux États-Unis avec un nombre de téléchargements qui est supérieur à 7,5 millions.

Des points à améliorer

Plusieurs points devront être améliorés dans le jeu. D’abord, il y a les critiques qui ont été faites pour ce qui est de la distribution des Pokémon dans le monde. La répartition des monstres connait une disparité. Elles n’apprécient pas beaucoup les villages et les villes reculés. Ensuite, des problèmes ont été notés sur l’ergonomie. Cette dernière consomme trop de batterie et fait souvent l’objet de bugs. Pour pallier à cela, les chasseurs utilisent des batteries externes pour rallonger le temps de jeu. La vente de ses batteries externes a connu une hausse de 35% par rapport à l’année 2015.

L’élimination du radar Pokémon n’a pas aussi été appréciée. Face à tous ses problèmes, Niantic a apporté quelques précisions et envisage d’ajouter de nouvelles fonctionnalités. Il sera possible aux joueurs de Pokémon Go de pousser leurs créatures au combat et de se lancer des défis. Les joueurs attendent avec impatience cette fonctionnalité. Ce qui pourra déclencher à nouveau l’envie des joueurs et relancer la cote de popularité de ce jeu.

Leave a Reply