Les failles sécuritaires d’Android: un gros problème pour les technologies de l’information

Les failles sécuritaires d’Android, un gros problème pour les technologies de l’information

Malgré le grand succès qu’il connait auprès des nombreux fabricants et des consommateurs, Android représente désormais un gros problème pour la sécurité des systèmes d’informations et de communication de manière générale. En effet, une vulnérabilité a été décelée sur le système et cela pourrait représenter une entorse pour l’avenir du programme.

Divers programmes malveillants détectés

Ce n’est plus un secret pour personne, la sécurité reste le maillon faible du système android. Cela a été confirmé par tous les professionnels de la protection d’appareils numériques. Certains vont jusqu’à établir l’ampleur des risques à 1,4 milliard de terminaux dans le monde. Le spécialiste de solutions contre les virus G Data a, dans son rapport semestriel de 2016, fait un recensement de 1,7 million de nouveaux prélèvements de code à risque pour le programme. Ce volume est en hausse permanente.

La grosse faille notée dans Linux

Le développement d’Android s’est fait avec le noyau Linux. Ce dernier est doté d’une faille selon des chercheurs établis à Riverside à l’Université de Californie. Cela a aussi été confirmé par l’armée américaine, à travers son laboratoire de recherche.
Ce souci lié au protocole de transmission TCP est apparu avec l’intégration sous Linux du nouveau standard RFC 5961. Il permet donc à un pirate de voir des machines qui communiquent et faire des attaques. Cette vulnérabilité est donc présente dans le noyau Linux de 2012, la version 3.6. On le remarque également dans de nombreux appareils sous Android à partir de la version KitKat 4.4.

Les drivers des puces Qualcomm mis en cause

Qualcomm a également été pointé du doigt à cause de ses drivers installés à l’avance sur ses puces. Ces éléments présenteraient des risques notamment pour les mobiles 4G fonctionnant avec Android. La société Check Point a décelé le fait qu’un pirate pourrait contrôler à distance un appareil Android grâce à cette faille. Par là, il faut comprendre que le combat concernant la sécurité n’est pas gagné d’avance pour le programme mobile le plus utilisé au monde.

Envoi
User Review
5 (1 vote)

Leave a Reply